Discours de Noël

  • 24/12/2005
Voir aussi :
Theme:
Kersttoespraak van de Koning.
Belga

Mesdames et Messieurs,

Les fêtes de Noël et de Nouvel An sont pour beaucoup de familles une occasion traditionnelle de se retrouver dans une atmosphère détendue. Ensemble on évoque les moments marquants de l'année écoulée et on s'adresse des voeux pour l'année nouvelle.

Il peut en être de même pour notre pays, spécialement en cette année où nous avons fêté le 175ème anniversaire de la Belgique et le 25ème anniversaire de notre fédéralisme. La convivialité, la gaîté et l'entente qui ont caractérisé ces festivités m'ont impressionné.

Les journées populaires qui entouraient le 21 juillet furent rayonnantes de bonne humeur. Qui ne se rappelle la fête « la Belgique danse » organisée en même temps dans une dizaine de villes du pays. La Reine et moi-même y avons participé avec joie sur la grande place d'Ypres. Il m'arrive encore de fredonner « ik hou van u, je t'aime, tu sais ». Le concert donné la veille de notre fête nationale à l'initiative du Concours Musical Reine Elisabeth fut particulièrement réussi. La soirée du 21 juillet à Bruxelles, avec le spectacle de la grande péniche descendant le Boulevard Botanique fut mémorable.

A la Place des Palais nous avons eu le plaisir d'inaugurer le nouveau Musée Bellevue. Il est consacré à l'histoire de la Belgique et attire déjà un très nombreux public.

L'exposition « Made in Belgium » nous rappelle de grands moments de notre histoire et les nombreux talents extraordinaires qui se sont développés sur nos terres.

Le monde économique aussi a retracé de façon très attrayante l'histoire de notre pays et de son évolution économique et sociale.

Nos Institutions scientifiques et culturelles fédérales ont réalisé de remarquables manifestations tandis que le Ministère des Affaires Etrangères organisait une fort intéressante exposition sur le thème : 175 ans de diplomatie en Belgique.

Personnellement, j'ai été particulièrement sensible à la commémoration, aussi bien à Stockholm qu'à Bruxelles, du centenaire de la naissance de ma mère, la Reine Astrid.

La fête du 26 novembre qui clôturait la célébration des anniversaires 175-25, nous a beaucoup plu et très spécialement cette magnifique chorale de 600 jeunes chanteurs venant de tout le pays.

Nous avons également eu le plaisir de participer à chacune des fêtes de nos Communautés et Régions. En mai, c'était en région bruxelloise. Un concert de jazz fut organisé au Sablon où nous avons pu également rencontrer les responsables d'organisations qui s'investissent dans des aspects du bien commun tels que la défense de l'environnement, la création d'emplois, la formation des jeunes par l'enseignement, le sport et la culture.

En juillet, nous avons participé à la fête de la Communauté flamande dans une commune rurale du Sud du Limbourg, à Heers. Nous y avons rencontré des artistes qui exposaient leurs oeuvres dans de grandes et belles fermes. Ce mélange original d'art et de ruralité nous a conquis.

A la mi-septembre, nous étions à Namur à l'occasion des Fêtes de Wallonie. Nous avons pu y parcourir une intéressante exposition didactique sur l'histoire de notre fédéralisme, participer à la fête populaire et admirer l'adresse des échassiers.

Fin septembre, nous fêtions à Liège la Communauté française avec un spectacle très apprécié de l'Ecole Supérieure des Arts du Cirque.

Enfin, en novembre, c'était au tour de la Communauté germanophone d'organiser une belle célébration de sa fête à Bütgenbach.

A l'occasion de ces nombreux contacts avec la population, j'ai senti combien, malgré les obstacles, le désir de « mieux vivre ensemble » est réel. C'est un peu comme si chaque Région ou Communauté, ayant acquis une large autonomie, souhaitait se rapprocher des autres d'une façon nouvelle. Cela se manifeste de beaucoup de manières comme, par exemple, le désir d'apprendre la langue des autres Communautés. Cela s'exprime aussi par le rapprochement entre universités du Nord et du Sud notamment entre l'ULB et la VUB, et entre la KUL et l'UCL. Cela s'illustre encore par le succès grandissant des initiatives du Fonds Prince Philippe qui encourage les échanges entre Communautés, particulièrement entre jeunes. Non moins révélateur est la satisfaction des Régions ou des Communautés, lorsqu'elles perçoivent les succès ou les efforts de redressement économique entrepris par une autre Région.

Tous ces faits expriment un message d'entente et de concorde que nous devons, malgré les difficultés, continuer à promouvoir avec courage, entre nos Régions et nos Communautés et entre tous les habitants de notre pays. En tout cas, toute forme de séparatisme est rejetée par l'immense majorité de nos concitoyens.

C'est avec cette volonté d'harmonie et de paix, que la Reine et moi et toute notre Famille, nous vous souhaitons à chacune et à chacun d'heureuses fêtes de Noël et une excellente nouvelle année.

Mit diesem ununterbrochenen Streben nach Harmonie und Frieden wünschen Ihnen allen die Königin und ich, sowie unsere ganze Familie, ein frohes Weihnachtsfest und ein glückliches Neues Jahr.