L'appui aux parents dans l'éducation des enfants et des jeunes

  • 03/12/2008
Voir aussi :
Theme:

Excellences,
Mesdames et Messieurs,
Chers jeunes,

Je vous souhaite la bienvenue à la huitième édition de la remise du prix décerné par le Fonds qui porte mon nom. Cette année, nous nous sommes concentrés sur ?l?appui aux parents dans l?éducation des enfants et des jeunes". Les 104 dossiers qui ont été introduits démontrent à quel point le thème est d?actualité et confirment qu?un tel appui répond à un besoin.

Les parents qui s?interrogent sur l?éducation sont souvent livrés à eux-mêmes. Chaque enfant a son caractère propre et mérite d?être considéré comme un individu à part entière, avec ses souhaits, ses désirs, ses préoccupations et ses soucis. Chaque âge connaît également ses problèmes spécifiques, ce qui place parfois la famille devant un véritable défi. En tant que parent, il n?est pas toujours aisé de réagir de manière adéquate face à ce genre de situations.

Tous les parents présents dans cette salle ont certainement déjà été confrontés à une situation éducationnelle délicate, à laquelle aucune solution toute faite ne pouvait remédier. Et j?imagine que vous connaissez tous dans votre entourage proche un parent qui, momentanément, ne s?en sort plus au niveau de l?éducation des enfants. En tant que jeune maman, moi aussi, je me pose quelquefois des questions au sujet des limites que je dois fixer à mes enfants. Le processus au terme duquel les parents déterminent ce qui est optimal pour le développement de leurs enfants passe par des hauts et des bas. Ce processus éducationnel exige des parents du temps, de l?engagement et avant tout beaucoup de patience.

C?est pourquoi je voudrais aujourd?hui plaider avec ferveur pour un état d?esprit positif, même quand une solution ne se profile pas tout de suite à l?horizon. Pour nos enfants, ce n?est pas toujours facile non plus : ils grandissent dans une société complexe, qui leur impose sans cesse de faire des choix. Nous devons surtout continuer à faire confiance à nos enfants et ne pas continuellement nous fixer sur les problèmes.

Il convient surtout de rester conscients du fait que l?enfant parfait et le parent idéal n?existent ni l?un ni l?autre, pas plus d?ailleurs qu?une éducation sans faille. Cependant, le monde extérieur s?érige bien trop souvent en juge et les parents ne parviennent plus à atteindre le niveau des attentes. Une approche plus constructive de l?interaction entre l?enfant, les parents et leur entourage est donc importante. A mon sens, cela doit être réalisable en mettant davantage l?accent sur une conception positive de l?éducation.

Lorsque des parents ont l?occasion d?échanger des expériences avec d?autres parents, il en résulte une confiance accrue en leur propre façon de faire. L?appui mutuel a un effet stimulant et contribue à une conception constructive de l?éducation. Cela, j?ai pu le constater de mes propres yeux à deux reprises : en premier lieu lorsque j?ai rendu visite à la ?boutique éducation? à Genk au début de cette année ; en second lieu lors de l?atelier que le Fonds a organisé il y a quelques mois à l?intention d?experts en matière d?éducation. Le Fonds leur a d?ailleurs offert à cette occasion une plate-forme unique pour échanger leur expérience de terrain. Leurs conclusions étaient unanimes :
- les aspects positifs de l?éducation doivent être davantage mis en évidence ;
- de plus, des initiatives qui renforcent la solidarité entre parents sont essentielles pour combattre l?isolement.

Mesdames et Messieurs,

C?est précisément cette approche positive que nous retrouvons dans les projets des deux lauréats de cette année. Le hasard veut que ces organisations s?occupent toutes deux de ?networking? de parents à Anderlecht.

Le projet ?Mijn mama is een speelvogel? (traduction libre et ?belge?: ?Ma maman est jouette?) a été introduit par l?asbl Walala et tend la main aux familles résidant dans des quartiers défavorisés. Grâce à la « ludothèque », un espace de rencontre et de jeux accessible aux enfants et aux parents, ce projet contribue à ce que les parents partagent leurs expériences et leur regard sur l?éducation.

?Garderie parentale? est un projet introduit par Vie Féminine Bruxelles. Des mamans ont mis sur pied elles-mêmes un système de garderie destiné aux enfants du quartier qui ne vont pas encore à l?école. Cela donne aux mamans l?occasion de se rencontrer tout en oeuvrant à leur épanouissement personnel.

Je félicite de tout coeur chacune de ces deux organisations. Leurs projets sont originaux et illustrent parfaitement notre thème de cette année : appuyer les parents en matière d?éducation.

Je m?en voudrais de me limiter aujourd?hui à mettre en évidence les nombreux parents qui font du bon travail : j?aimerais également accorder l?attention nécessaire aux jeunes qui donnent le meilleur d?eux-mêmes et sont toujours disposés à s?engager pour leur prochain.
Le stress à la maison et à l?école, un comportement agressif, l?usage de drogue, la tentation du suicide: voilà autant de signaux qui nous indiquent que pour vous, grandir n?est pas une évidence, mais un exercice délicat d?équilibre entre ce qui réussit et un certain nombre de choses qui vont nettement moins bien. Aujourd?hui, c?est ce qu?il y a de bon et de fort en vous que j?entends mettre en exergue. Je vous souhaite de tout c?ur d?avoir un beau rêve pour votre propre avenir. Accrochez-vous à ce rêve, quel qu?il soit: l?important, c?est que vous en ayez un.
La façon dont le jury de jeunes s?est acquitté de sa tâche lors du choix des projets retenus nous a vraiment fait chaud au coeur. Dans deux écoles, des groupes d?élèves se sont mis au travail avec un sérieux dont trop de gens croient que seuls les adultes en sont capables.
Je passerai tout à l?heure la parole aux jeunes eux-mêmes pour leur permettre de partager avec nous leurs expériences relatives à cette sélection. Je suis convaincue qu?ils en ont retenu de nombreux enseignements.

Mesdames et Messieurs,

Voici déjà la huitième fois que nous sommes rassemblés ici à l?occasion de la remise de notre prix. Une des pionnières du Fonds met aujourd?hui un terme à son mandat de Présidente. Il s?agit de madame Françoise Tulkens.

Madame Tulkens, tout au long des années écoulées, le Fonds a pu compter sur votre engagement. C?est sous votre direction que le Fonds est devenu ce qu?il est aujourd?hui, à savoir un Fonds qui s?attache aux personnes vulnérables dans notre société, avec une attention toute particulière pour les enfants et l?éducation. Je suis fière des résultats que nous avons obtenus ces dernières années sous votre conduite.

Pour moi aussi, en ma qualité d'initiatrice du Fonds, vous avez été une source d?inspiration. Vous savez à quel point le Fonds me tient à c?ur. J?ai toujours pu bénéficier de votre appui, de même que les membres du conseil d?administration et de la Fondation Roi Baudouin, en particulier les collaborateurs du Fonds. Tous, nous avons pour vous une grande estime. Votre énergie communicative nous manquera, mais nous comptons également sur le nouveau président, le Professeur Peter Adriaenssens, pour reprendre le flambeau grâce à son autorité en la matière et à son engagement. Nous vous souhaitons que tout aille pour le mieux et espérons que vous continuerez à suivre le Fonds, même si c?est désormais avec un peu de recul?

Pour conclure, je vous souhaite à toutes et à tous une séance agréable. Je vous invite à vous laisser emporter par la musique que vont nous interpréter les jeunes de "Jeugd en Muziek Brussel". Pour la présentation également, nous avons fait appel à la jeune génération en la personne de Griet et Gwen.

Vous constaterez donc avec moi que le Fonds ne se limite pas à parler des jeunes, mais qu?il les associe effectivement à ses activités. Telle est précisément la force du Fonds.

Je vous souhaite une excellente journée.