Célébration du 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant par UNICEF.be

  • 18/11/2009
Voir aussi :
Theme:

Excellences,

Chers invités,

Chers enfants et jeunes,

 

Lorsqu'UNICEF Belgique m'a invitée à la célébration du 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, j'ai accepté avec plaisir. Il s'agit d'ailleurs d'un moment symbolique. C'est en effet la première fois que je prends la parole en tant que Présidente d'honneur d'UNICEF Belgique sur les droits de l'enfant et la participation des enfants.

 

La mise en place de la Convention relative aux droits de l'enfant doit être vue comme une étape décisive dans l'histoire du bien-être de l'enfant.

Le 20 novembre 1989, les Nations Unies adoptaient la Convention relative aux droits de l'enfant. Sa genèse n'a pourtant pas été évidente.

Depuis, cette Convention est devenue un instrument quasi universellement reconnu. Elle donne de la visibilité aux enfants et les reconnaît comme porteurs de droits.   

 

Les enfants peuvent prendre leurs responsabilités pour les choses qui les concernent directement. Et c'est précisément ce qui se passe aujourd'hui avec la présentation du deuxième rapport relatif à l'enfance et à la jeunesse: les enfants ont eu l'occasion d'exprimer leurs problèmes, leurs convictions et leurs souhaits à propos de sujets qui leur tiennent à cœur. Le résultat final est à la hauteur des attentes !

 

Il est important que les enfants soient entendus et que les adultes les écoutent pour que leur opinion soit prise en compte.

Il est important de montrer que les adultes les prennent au sérieux et que les enfants et les jeunes ont leur mot à dire dans le façonnement de leur propre milieu de vie.

Les enfants ont droit à un environnement social stimulant qui les aide à se respecter et à développer des capacités sociales.

Toutefois, cela ne signifie pas que les enfants peuvent toujours faire ce qui leur plaît. Les enfants doivent apprendre à collaborer, en accord avec leurs parents et leurs enseignants. Ils doivent apprendre à devenir des citoyens responsables au sein de la société. C'est un processus d'apprentissage important. Aussi bien les adultes que les enfants doivent parfois adapter leur pensée pour rapprocher encore plus leurs points de vue.

 

La Convention relative aux droits de l'enfant représente aussi un progrès indéniable pour des millions d'enfants à travers le monde: le nombre d'enfants scolarisés a augmenté; la mortalité infantile a diminué dans le monde ; de plus en plus d'enfants ont accès à de meilleurs soins de santé et à une eau pure ; en outre, ils reçoivent une protection particulière pendant les conflits et en situation d'urgence.

Au cours des 20 dernières années, des résultats impressionnants ont donc été obtenus. Ce ne sont cependant pas les défis qui manquent dans l'application de la Convention. Aujourd'hui encore, vingt-quatre mille enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour des suites de maladies et de privations.

Même dans notre pays, les enfants et les jeunes n'ont pas toujours la vie facile et il est donc important d'être à l'écoute de leurs préoccupations, de leurs questions et de leurs propositions. L'opinion des enfants vulnérables dans notre société doit continuer à retenir notre attention particulière.

 

C'est pourquoi je suis heureuse, à l'occasion du 10ème anniversaire du projet de participation « What do you think? » et du 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, d'inaugurer une exposition interactive mise au point par et pour des enfants et des jeunes.

 

Mais écoutons-les à présent. Vous avez la parole.