Discours du Roi - Visite d'Etat à la République Fédérale d'Allemagne

  • 29/03/2011 - 30/03/2011
Voir aussi :
Theme:

Monsieur le Président,

C'est un grand honneur pour la Reine et pour moi, d'être reçus par vous, aujourd'hui, à Berlin. Par cette visite d'Etat nous souhaitons souligner toute l'importance que nous attachons à nos excellentes relations bilatérales.

Monsieur le Président, depuis votre entrée en fonction l'an dernier, vous avez mis l'accent sur le besoin d'améliorer la cohésion sociale et l'intégration, ainsi que le sort des faibles et des nécessiteux. Les messages que vous avez émis, témoignent de courage politique et de la haute conception de votre charge. Nous pouvons les souscrire  pleinement.

Madame,

Par votre intérêt pour les initiatives sociales, et pour le bien-être des enfants et des démunis, vous avez fait preuve d'un engagement qui est exemplaire pour beaucoup. La Reine et moi souhaitons aussi, au cours de cette visite, être attentifs à cette préoccupation que nous partageons pleinement. Votre expérience dans ce domaine est très précieuse.

Monsieur le Président, Madame,

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Les lieux sont rares où l'histoire est présente comme elle l'est ici à Berlin. Cette ville qui fut longtemps accablée par les conséquences de la divergence idéologique, est à présent, depuis vingt ans, la capitale d'une nation réunifiée. Une nation qui fait preuve de leadership en Europe et dans le monde, et qui est devenue comme une balise de paix, de stabilité, de sécurité et de prospérité.

Nous apprécions la manière dont l'Allemagne remplit son rôle international, effectuant des interventions responsables, et montrant une grande solidarité. Dans le contexte européen, l'Allemagne reste fidèle à l'idéal de l'intégration européenne qui, depuis 60 ans déjà, procure stabilité et prospérité à nos citoyens. Les gouvernements Allemands successifs ont avec fermeté persévéré dans cette voie, notamment lors de  l'introduction de l'Euro, l'élargissement de l'Union, les nouveaux Traités et récemment encore dans les mesures pour maîtriser la crise financière.

Les temps difficiles que nous connaissons pèsent sur l'idéal d'une Europe unie. Il est donc impératif que nos deux pays, ensemble avec les institutions européennes et nos partenaires, nous poursuivions avec zèle nos efforts pour une étroite collaboration et intégration européennes. Ce fut d'ailleurs la mission que mon pays s'était donnée lors de notre récente Présidence de l'Union. Je tiens à remercier explicitement Madame Merkel pour son soutien lors de la Présidence belge, et pour son engagement à intensifier nos relations bilatérales.

Monsieur le Président,

Nous apprécions la contribution active de l'Allemagne dans  différentes opérations internationales qui procurent paix et stabilité dans des régions sinistrées par les conflits. Le bien-être des citoyens est alors primordial. Ainsi, la participation de l'Allemagne à l'opération EUFOR au Congo, en 2006, a contribué substantiellement au bon déroulement des élections présidentielles. En Afghanistan, des troupes Belges opèrent côte à côte avec leurs partenaires Allemands, en une collaboration remarquablement étroite et constructive. L'Allemagne et la Belgique sont aussi des forces motrices au sein de l'Eurocorps, des alliés dans les grands commandements de l'OTAN et dans le contexte de l'ONU,  comme en témoigne, entre autres, notre présence commune au Sud Liban.

Monsieur le Président,

Nous souhaitons aussi vous remercier pour l'excellent voisinage qui règne entre nos deux pays. Dans ce domaine je souligne en premier lieu nos échanges commerciaux qui sont considérables tout comme les investissements. Sur les plans, universitaire, technologique, et culturel, les communications réciproques sont également très profitables. Tant au niveau fédéral qu'entre les Länder et les Régions et Communautés de mon pays, une étroite coordination et  concertation se poursuivent. De plus, nous pouvons pleinement utiliser les nouvelles possibilités de l'accord Benelux sur la collaboration interrégionale. J'aimerais enfin souligner ici le rôle exceptionnel joué par la Communauté Germanophone de Belgique dans le développement de nos relations bilatérales.

Finalement, Monsieur le Président, cette visite revêt aussi un certain caractère de visite de famille. Lors de notre séjour en Bavière, demain, le souvenir de ma grand-mère, la Reine Elisabeth, sera certainement très présent.

Monsieur le Président, Madame, je lève mon verre à votre bien-être, à la prospérité de l'Allemagne et aux liens étroits qui unissent nos deux nations.