Discours de Sa Majesté le Roi - Visite d'Etat du Président de la République populaire de Chine

  • 31/03/2014
Voir aussi :
Theme:

Monsieur le Président,

Je suis heureux de pouvoir vous souhaiter la bienvenue à Laeken ainsi qu'à votre épouse, Madame Peng.  Votre visite s'inscrit dans le prolongement de l'amitié de longue date qui lie nos deux pays.

Il y a bientôt 30 ans j'ai eu la chance d'effectuer un voyage d'étude en Chine à l'invitation du gouvernement chinois.  J'y suis parti avec de nombreux livres sous le bras, enthousiaste à l'idée de découvrir votre beau pays et sa culture millénaire.  J'y ai reçu un accueil chaleureux qui m'a beaucoup touché.  

En l'espace d'un mois, j'ai parcouru plus de 10.000 kilomètres, admirant la beauté et la variété de vos paysages et la dignité et la profondeur de votre population.  Ces sentiments d'amitié de longue date qui me lient à votre pays n'ont cessé de grandir au cours des nombreux voyages ultérieurs que j'ai pu accomplir, notamment à la tête de missions économiques. A l'époque de mon premier voyage, Pudong n'était encore que champs et marécages. Mais déjà des sociétés belges étaient présentes, comme la Shanghai Bell Telephone Manufacturing company et Xian Janssen.  Elles furent des pionnières en ces premières années d'ouverture du marché chinois.  Depuis lors, Pudong et toute la Chine se sont métamorphosés et nous n'avons cessé de tisser des liens économiques et culturels de plus en plus denses.

Monsieur le Président,

Les relations qu'entretiennent nos citoyens, nos universités, nos entreprises, sont anciennes et profondes.  Aujourd'hui plus que jamais nos pôles de compétences se complètent utilement, de l'énergie propre à la biotechnologie, en passant par les nouveaux matériaux, l'agro-alimentaire et les technologies médicales.  Avec la globalisation, les opportunités de contacts ne cesseront de croître. 

En 2009, j'ai eu le grand plaisir de vous faire découvrir la Belgique lors de votre précédente visite à l'occasion du festival Europalia consacré à la Chine.  Vous avez pu vous rendre compte de l'avantage géographique dont bénéficie la Belgique au cœur de l'Europe.  Nos ports, nos capacités logistiques et nos réseaux de transport en témoignent.  La Belgique est une plaque tournante économique et culturelle, ce qui place nos entreprises et nos universités en position idéale pour interagir et pour se développer. J'espère vivement que les liens privilégiés tissés par le passé permettront d'étendre ce bénéfice à de nombreux partenaires chinois.  Votre visite doit nous amener à aider nos concitoyens à mieux se connaître notamment en multipliant les programmes d'échanges.

Monsieur le Président,

La Chine et l'Europe sont aujourd'hui confrontés à des défis différents mais tout aussi gigantesques.  Il me paraît crucial pour y répondre d'emprunter des voies qui puissent garantir le progrès commun.

Au cours de votre première année en tant que Président vous avez dessiné les contours et donné un contenu précis à votre vision de l'avenir de la Chine.  Vous avez exprimé votre volonté d'augmenter la consommation domestique, d'élargir l'accès aux soins de santé et à la sécurité sociale, de renforcer la lutte contre la pollution.  Nous saluons votre détermination à relever ces défis.  Vous avez mis l'accent sur le « rêve chinois » visant à former une nation prospère, forte et harmonieuse.  Nous sommes convaincus que ce rêve mobilisateur se confirmera chaque jour.

L'Europe de son côté  se relève progressivement d'une profonde crise financière et économique.  Les caractéristiques fondamentales de l'économie européenne sont néanmoins solides. Le « rêve européen » demeure plus que jamais de construire une union basée sur des valeurs communes, de continuer à harmoniser le niveau de vie des populations de l'ouest à l'est et du nord au sud et de préserver et étendre notre modèle social.  Chacun des pays que vous avez visités - et la Belgique n'y fait pas exception - applique des mesures courageuses afin d'atteindre ces objectifs.

La crise nous a aussi rappelé avec force combien le monde était interdépendant et combien nous avions intérêt à veiller à la cohérence globale.  C'est pourquoi nous considérons votre visite en Belgique et en Europe comme une main tendue visant à mieux travailler ensemble. 

Monsieur le Président,

Les deux pandas géants, ces « trésors nationaux » que votre pays confie à la Belgique, symbolisent l'amitié de longue date entre nos peuples que j'évoquais il y a quelques instants.  Je remercie la Chine pour ce geste fort.

Mesdames et Messieurs, nous sommes ici pour célébrer la relation entre nos deux peuples.  Je vous invite à vous lever et à lever vos verres à la santé du Président Xi et de Madame Peng, ainsi qu'au renforcement et à la consolidation des liens d'amitié et de coopération entre la Chine et la Belgique.