Accueil / Agenda / Intervention de Sa Majesté la Reine à l'occasion du Sommet sur la transformation de l’éducation, New York

Intervention de Sa Majesté la Reine à l'occasion du Sommet sur la transformation de l’éducation, New York

19 septembre 2022

Je souhaite remercier le Secrétaire Général, António Guterres, d’avoir pris l’initiative de convoquer un sommet sur ce thème essentiel de l’éducation et de me donner l’opportunité de partager avec vous ma profonde préoccupation face aux nombreuses crises que traverse ce secteur.

En tant qu’une des Défenseurs des Objectifs de Développement Durable, je m’attache à soutenir les initiatives qui dans les pays du nord comme du sud essaient de promouvoir une éducation inclusive, égalitaire et de qualité car cela est essentiel pour lutter contre la pauvreté et la marginalisation.

Nous devons malheureusement constater la multiplication de problèmes et même des régressions dans ce domaine qui figure pourtant au premier rang des priorités de la communauté internationale.

Lors de mes visites sur le terrain, j’ai pu mesurer en parlant aux jeunes, aux enseignants, aux parents, combien les confinements successifs liés au Covid ont affecté négativement de nombreux aspects des systèmes éducatifs. Il en résulte ainsi de nombreux problèmes de santé mentale dont nous sommes conscients mais pour lesquels les réponses ne sont pas encore en place.

En tant que Défenseur des Objectifs de Développement Durable, j’ai aussi été sensibilisée à la situation dramatique de ces filles auxquelles certains régimes limitent l’accès à l’éducation alors que c’est souvent pour elles la seule voie vers l’émancipation et l’autonomisation.

L’éducation des adolescentes est également menacée dans les zones de conflit ou de post-conflit. Leur enseignement y est souvent interrompu, ce qui les fragilise et les rend plus vulnérables aux abus et à l’exploitation. Ces filles sont aussi fréquemment victimes de viol, synonymes d’exclusion car la famille et leur communauté les considèrent alors comme une cause de déshonneur.

Mais il ne suffit pas d’avoir accès à l’éducation; encore faut-il que l’enseignement soit de qualité et adapté aux besoins du monde actuel. Cela implique qu’une attention particulière soit accordée à la formation des enseignants et aux outils dont ils disposent. L’absence de matériel informatique contribue à creuser un fossé digital de plus en plus handicapant en raison de la généralisation du numérique dans nos sociétés et dans l’économie.

Ce sommet doit aussi être l’occasion de rappeler à ceux qui ont le plus besoin de notre aide que la communauté internationale ne les abandonne pas.

J’espère que les engagements pris dans ce panel permettront à court terme de transformer l’éducation et ainsi de rendre le monde plus équitable, plus inclusif et plus juste.